Comment commencer le libertinage ?

Home » Comment commencer le libertinage ?

Goûter au plaisir du libertinage ce n’est pas seulement explorer les mille et une possibilités qu’offre le sexe. Ce n’est pas non plus assouvir un ensemble de fantasmes comme le triolisme ou coucher avec une personne du même sexe.

Le libertinage est un art de vivre, une manière d’explorer chaque recoin de son être, de cerner ses désirs et surtout d’apprendre à décupler son plaisir autour de nouvelles rencontres.

Interdit, mésestimé, et longtemps considéré comme un des grands tabous de la société, le libertinage n’a pourtant que du bon à offrir et promet des expériences hautes en couleur.

Je m’appelle Aline et j’ai été, tout comme vous, un jour une libertine débutante. Aujourd’hui, c’est mon expérience que je vous propose de partager.


Comment j’ai commencé le libertinage

La première fois que j’ai passé les portes d’un club libertin, c’était avec un homme qui s’appelle Mateo. Je l’avais rencontré sur Wyylde. … Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais j’étais vraiment excitée à l’idée de découvrir quelque chose de nouveau pour moi : le libertinage.

À 21 ans, j’avais eu de bonnes expériences en couple ou avec des plans cul. Je ne me définis pas comme accro au cul, plutôt comme quelqu’un qui apprécie profondément le sexe, nuance !

J’ai toujours aimé me masturber devant un homme, sans lui laisser la possibilité de me toucher. Généralement, ça ne durait pas trop longtemps – et c’était pas faute d’essayer –, mais au bout d’un moment il n’en pouvait plus, et me suppliait de le laisser me pénétrer. Je trouvais ces moments particulièrement excitants et s’en suivaient généralement mes meilleurs orgasmes.

J’ai aussi vite compris que j’avais un petit penchant pour le voyeurisme vu que j’adorais regarder des vidéos d’hommes ou de femmes qui se touchent. C’est d’ailleurs plus ou moins la raison qui m’a donné envie d’essayer le libertinage. Une envie de tenter une expérience lesbienne, un petit penchant pour le voyeurisme mais aussi pour l’exhibition.

Bref, revenons-en à ma petite sortie avec Mateo. Ça faisait déjà quelques jours qu’on se parlait pas mal. On discutait d’un peu de tout et de rien, mais aussi de nos fantasmes. Lui m’avait dit qu’il avait envie d’essayer un club libertin et moi l’idée me disait bien aussi, mais je ne me sentais pas d’y aller toute seule, du moins pour une première.

La première fois, on s’est donné rendez-vous dans un bar assez cosy, on a bu quelques verres… Le courant passait si bien qu’on a décidé de ne pas attendre le deuxième date. On est allé dans un club libertin qu’un de ses amis lui avait recommandé. Quand on était arrivé devant, j’appréhendais un peu quand même. J’avais peur d’être déçue ou de me rendre compte qu’en fait le libertinage c’est surcoté, mais bonne nouvelle, ce fut tout le contraire !

Même si en soi, ce soir-là on n’a rien fait d’exceptionnel à part coucher ensemble – Mateo étant d’ailleurs un très bon amant – c’était très excitant de voir des gens nous regarder. J’ai même eu l’occasion de regarder faire d’autres couples.

C’était là le début de mon expérience de libertine, et je m’en souviens encore comme si c’était hier !


Pourquoi devient-on libertin ?

Être libertin n’est ni une question d’âge, ni d’expérience sexuelles et ce n’est pas non plus chercher la compétition. C’est plutôt un état d’esprit, une ouverture au monde et les raisons pour se lancer sont nombreuses :

  • casser la routine sexuelle de son couple,
  • découvrir son corps – quel que soit son âge ou le nombre de partenaires sexuels, il y a toujours de quoi être surpris(e) en matière de sexe, et ça, vous le verrez assez vite,
  • sortir des carcans sociaux qui préconisent des relations avec des personnes du sexe opposé et seulement à 2 – bien que soyons honnêtes, les mœurs d’hier ne sont plus ceux d’aujourd’hui,
  • tester de nouvelles pratiques sexuelles et assouvir ses fantasmes.

Si vous n’avez jamais eu d’expérience libertine dans votre vie, il est difficile de savoir d’avance si ça va vous plaire ou non. Le libertinage regorge de pratiques sexuelles excitantes, mais il n’est pas non plus fait pour tous. Mais, si vous êtes au moins un peu curieux, osez et lancez-vous !


Les codes du libertinage

Pas besoin de faire des mille et des cent avant de tenter votre première expérience de libertinage. Toutefois, une petite préparation s’impose, tout comme lorsqu’on prévoit des petites galipettes avec son homme.

Le libertinage, c’est aussi penser aux autres : Mettez-vous à la place de vos futurs partenaires ! C’est plus agréable de coucher avec quelqu’un de bien sur soi et qui a fait l’effort de s’apprêter ne serait-ce qu’un peu, n’est-ce pas ?

L’hygiène

Je ne vais pas le répéter 150 fois, mais l’hygiène c’est la base du sexe. Dans la plupart des clubs libertins, il y a des douches, et elles ne sont là que pour le décor ! Même si vous avez pris la peine de vous laver avant de venir, quelques ablutions, ce n’est pas du luxe. Pensez aussi à votre hygiène buccale. Une haleine qui empeste l’alcool ou le cendrier froid, c’est un gros tue-l’amour ! Au pire, mâchez un chewing-gum à la menthe fraîche, pour certaines pratiques, c’est la bonne surprise garantie, si vous voyez ce que je veux dire 😉. 

La question des poils

Concernant la pilosité, sans épiloguer dessus, mieux vaut s’épiler un bon coup et ce, tant pour les dames que pour les messieurs. Si vous n’êtes pas fan de l’intégrale, choisissez un ticket de métro ou une épilation brésilienne, peu importe…Question technique, privilégiez l’épilation au rasage. Bien que les premières fois, c’est un peu désagréable, une peau épilée invite davantage aux rapports oraux qu’une intimité aussi douce que les épines d’un hérisson !

Mon conseil : même si vous n’êtes pas fan visuellement de l’épilation intégrale, essayez au moins une fois. Pour certaines pratiques, en matière des sensations, on sent vraiment la différence 😏. 

La lingerie

Même s’il y a un grand risque que vous ne gardiez pas longtemps votre lingerie sur vous, pensez à faire l’effort sur votre présentation. Rien de pire qu’un ensemble dépareillé ou un soutien-gorge délavé pour une expérience de libertinage.

Je suis certaine que vous avez de superbes pièces dans votre garde-robe, profitez de l’occasion pour les sortir !

Ce porte-jarretelles que vous avez acheté sur un coup de tête, mais que vous n’assumez pas ? Je suis sûre qu’il vous met bien en valeur ! Et ce string en dentelle noir qui laisse timidement apparaître votre charmes ? Il va faire des ravages !

C’est aussi valable pour vous aussi, Messieurs. Peut-être que dans l’intimité, votre copine – qui vous aime comme vous êtes – peut pardonner vos slips troués, mais dans le libertinage, l’apparence a tout de même une importance.

Aborder un partenaire

Sans faire non plus dans les sentiments, apprécier une expérience libertine, c’est aussi apprendre à draguer. Non on ne va pas voir une femme ou un homme qui nous attire en demandant : « on baise ? »

Le libertinage a ses codes et la vulgarité n’en fait pas partie. Si c’est la définition que vous avez du libertinage, c’est que certainement vous avez vu un peu trop de films. Soit dit en passant de mauvais goût. Être cru n’est pas proscrit, au contraire, mais encore faut-il le faire avec une certaine classe. La séduction est tout un art, et parfois une étape ô combien primordiale pour sentir la petite palpitation croître en bas de votre ventre.

Mon conseil : Vous êtes timide et vous peinez à vous lancer ? Rassurez-vous, c’est plutôt courant chez les libertins débutants. Respirez un bon coup et armez-vous de courage. Gardez à l’esprit que tous sont là dans une optique commune !

De la notion du consentement

Ce n’est pas parce que dans un club libertin les gens ont généralement une sexualité plus épanouie qu’ils sont ouverts à toutes les pratiques. Le sexe libertin, c’est comme dans un couple, avec un amant ou avec un plan cul. On sonde son (ses) partenaire(s) pour savoir à quoi ils consentent et ce à quoi ils ne consentent pas.

Ce n’est pas parce que votre ex ou votre copine est fan de sodomie que tout le monde aime et pratique ça. Tous les hommes ne sont pas non plus férus de stimulation prostatique pendant la fellation. Pour certaines femmes, la faciale, c’est non ! Et finir dans la bouche n’est pas une obligation.

Mon conseil : Pensez à établir un « stop word ». Comme ça, si vous essayez une nouvelle pratique, mais que dans l’action, vous vous rendez compte que ça ne vous plaît pas, votre partenaire pourra enchaîner sur autre chose, sans casser l’ambiance.

Le préservatif ce n’est PAS sur prescription médicale

Vous êtes tenté de faire l’impasse sur la capote ? Grave erreur. Je ne vais pas faire la liste des conséquences auxquelles ça vous expose, ne faites pas l’impasse et puis c’est tout. Le libertinage n’est pas synonyme de sexe sans précautions.

Messieurs, si vous êtes « capotophobe », privilégiez la marque « Skin », vous ne sentirez presque pas la différence. La marque a une gamme de produits assez généreuse pour convenir à tous les gabarits, ainsi vous ne vous sentirez pas à l’étroit 😋.

Quant à vous, mesdames, le préservatif n’est pas qu’une affaire d’homme, pensez à en acheter une boîte et à la garder près de vous pour amplement profiter de votre soirée.

Mon conseil : Le préservatif n’est pas seulement pour les messieurs. Pensez aussi à en utiliser pour les sextoys, surtout si vous envisagez de les échanger !

Le libertinage c’est bien, mais pas entre amis

Que vous fassiez l’expérience du libertinage en club ou chez un particulier, évitez les gens que vous connaissez. Recroiser un ami, un collègue, son patron ou un client après avoir batifolé des heures avec lui durant risque de créer un profond malaise, voire d’altérer quelque peu le bien fondé de vos liens. Autant ne pas s’infliger ça.

En revanche, rien ne vous empêche de garder contact avec des personnes avec lesquelles vous avez bien sympathisé ou des couples – si vous êtes amateur d’échangisme – pour réitérer l’expérience.

Mon conseil : Les libertins aiment rester secret. Peut-être n’est il pas nécessaire de narrer vos exploits à tout votre cercle d’amis 😋.


Devenir libertin : quelques bons conseils

On ne naît pas libertin on le devient ! Et ça passe par un certain apprentissage et parfois une confiance en soi à travailler !

Conseil n°1 : ne cérébralisez pas le sexe

Si vous voulez être épanoui en tant que libertin ou libertine, vous devez apprendre à ne pas cérébraliser le sexe. Et ce conseil est aussi valable pour vous, Mesdames, que pour vous, Messieurs. Soyons honnêtes, on a beau être épanoui sexuellement et se sentir bien dans son corps, il y a toujours cette pression sociale qui pousse à faire du sexe quelque chose de parfait. En réalité, ce n’est pas toujours le cas. Du stress, de la fatigue peuvent nuire aux performances ou tout simplement ça peut ne pas matcher avec le partenaire. Eh bien, ce sont des choses qui arrivent. inutile d’en faire un drame. Être libertin, c’est avant tout apprendre à lâcher prise.

Conseil n°2 : assumer vos fantasmes

Tous les fantasmes ne sont pas bien vus par la société, mais face à ça, c’est à vous de rester hermétique. Si vous avez une attirance pour les orgies, pour les expériences sadomasochistes, pour le côte-à-côtisme ou tout simplement pour les plans à 3 avec deux hommes ou deux femmes, qu’importe, personne n’a le droit de juger vos préférences sexuelles, tant qu’elles ne s’inscrivent pas dans un cadre délictuel. Les clubs libertins sont justement là pour vous aider à essayer de nouvelles pratiques et assouvir certains de vos fantasmes.

Mon conseil : Les meilleurs fantasmes sont parfois ceux qui ne sont jamais assouvis…

Conseil n°3 : aimez-vous comme vous êtes

J’entends souvent des gens me dire qu’ils ne sont pas faits pour être libertins parce qu’ils n’ont pas un corps aussi parfait qu’ils le voudraient. Rassurez-vous, moi non plus et je pense que nul n’est satisfait à 100 % de son physique. Ce n’est pas important. Surtout, il ne faut pas se comparer aux acteurs du cinéma X professionnel où il y a énormément d’artifices et où la performance est souvent mise en avant. Si vous avez des doutes quant à vos attributs physiques, jetez un coup d’œil au porno amateur et vous verrez que la norme est loin d’être pour vous messieurs, 25 cm et pour vous mesdames 95 E. Bref, aimez-vous comme vous êtes.

Conseil n°4 : ne pas juger sur une première expérience

Vous souvenez-vous de votre première fois ? Messieurs, peut-être que vous avez eu des difficultés à finir ou au contraire que vous avez été trop rapide ? Je suis pourtant certaine que depuis vous avez fait des progrès ! Mesdames, avez-vous réellement réussi à atteindre un orgasme ? Si la réponse est oui, eh bien tant mieux pour vous. Si c’est non, vous faites partie des 95 % des femmes qui n’ont pas eu cette chance. Est-ce pour autant que vous avez embrassé une carrière de bonne sœur ? La réponse est certainement « non ». Pour le libertinage, c’est pareil. Peut-être que la première fois vous jugerez votre expérience insipide ou pire passable. Et ce n’est pas une fatalité. Réessayez et vous m’en direz des nouvelles !


Débuter le libertinage : la marche à suivre

Si après cette petite lecture et ces quelques retours d’expérience, vous aussi vous avez envie de franchir le pas – ce que je vous conseille chaleureusement – sachez que deux solutions s’offrent à vous que vous soyez un couple ou libertin seul souhaitant goûter aux joies du libertinage :

Les sites libertins sont plutôt pour les grands timides. Il y en a de toutes les sortes. Certains ne sont que des arnaques pures et dures et d’autres rassemblent les libertins de toute la Suisse, ce qui présente l’avantage de pouvoir s’essayer au libertinage durant un week-end en amoureux ou des vacances. Les sites libertins préservent l’anonymat et il est parfois plus facile pour certains de causer derrière un écran avant de se voir en vrai. Surtout, ils permettent une petite mise en bouche vu que vous pouvez échanger des photos et même une petite session de sex cam.

Concernant les clubs échangistes, il peut être plus difficile d’y pénétrer. Ne serait-ce que par peur d’y croiser une connaissance. D’ailleurs, je comprends tout à fait ceux qui ont cette réflexion, j’y ai pensé aussi et il ne faut pas. Le club échangiste a aussi ses avantages pour une première expérience de libertinage. Déjà, il vous économise la location d’une chambre d’hôtel ou de devoir recevoir vos futurs partenaires libertins chez vous. Fondamentalement, c’est un lieu plus formel, encadré et côtoyé par des libertins confirmés, ce qui est un argument convaincant pour certains.


Comment trouver un partenaire pour le libertinage ?

Vous êtes seul(e) et hésitez encore à faire votre première expérience de libertinage.  Peut-être parce que vous ne savez pas vraiment comment procéder. Voici quelques modestes conseils – que j’ai appliqué lorsque j’étais encore une novice – qui peuvent vous être utile :

  • Créez votre profil sur Wyylde. Honnêtement j’ai testé pas mal de sites de rencontres libertines et je trouve que Wyylde est le plus facile à prendre en main et de loin le meilleur. Mais si vous avez d’ores et déjà une autre préférence, favorisez votre site fétiche.
  • Consultez attentivement les profils avec lesquels vous pensez que ça pourrait matcher. Photos, vidéos, live… Déjà c’est pratique pour vous faire une première idée de la personne, mais c’est aussi une excellente raison pour amorcer une conversation.
  • Chattez avec les personnes retenues, parlez de tout et de rien, on sait pourquoi vous êtes inscrit sur le site hein, mais ce n’est pas pour autant qu’il faille griller les étapes !
  • Si le courant passe bien, organisez une rencontre en vrai. Dans un lieu public de préférence. Être un beau parleur ou une belle parleuse derrière l’écran, c’est facile, dans la vie réelle, il est bien plus difficile d’user d’artifices.
  • La rencontre a été fructueuse ? Vous pensez avoir trouvé votre partenaire pour le libertinage ? Fixez un rendez-vous chez vous, chez le partenaire ou encore dans un lieu neutre si vous faites partie de ces personnes qui n’aiment pas trop recevoir.
  • Vous avez ressenti une certaine alchimie ? Madame ou monsieur est ce qu’on appelle un bon coup et vous avez envie d’explorer vos fantasmes conjointement ? Programmez une sortie dans un sauna libertin, un club libertin ou dans tout autre lieu du libertinage et profitez ! J’ai hâte d’avoir le retour de vos premières impressions.

C’est quoi la différence entre le libertinage et l’échangisme ?

Voilà une question qui revient souvent, et je vais m’empresser de vous répondre. Au début, moi non plus je ne voyais pas trop la différence puisque je pensais que pour aller dans un club libertin il fallait avoir quelqu’un à échanger. Même si le libertinage est principalement une affaire de couple – au sens large –, la plupart des lieux autorisent les personnes seules – bien qu’à ce niveau les dames soient plus avantagées. En fait, le libertinage, c’est une manière d’aborder sa sexualité : envisager que le cul, ce n’est pas forcément deux personnes de sexe opposé, mais qu’il y a mille et une manières de s’adonner aux plaisirs charnels. L’échangisme est seulement une des pratiques du libertinage. C’est lorsqu’il y a deux couples et que chacun échange son partenaire avec celui de l’autre couple, simple non ?


Peut-on être libertin et fidèle ?

C’est une question légitime . Eh bien voici la réponse : tout dépend de votre relation de couple. Si tous deux êtes d’accord pour vous adonner au libertinage ou à l’échangisme, pas de souci. D’ailleurs, l’échangisme n’est d’ailleurs pas une obligation, certains sont plus excités par l’idée de voir leur femme se faire prendre par un homme que d’eux-mêmes coucher avec une autre femme, vice versa. Ça s’appelle le candaulisme. Certains couples acceptent également que les partenaires fassent des expériences de leur côté…

La limite de la fidélité se place là où un couple décide de les placer, et ça, c’est une décision propre à chacun.


Comment faire si l’un est réticent à tenter l’expérience ?

Il y a des couples qui sont très ouverts et qui parlent librement de leurs fantasmes, d’autres ont justement envie de faire leur première expérience libertine à deux. Mais parfois, il arrive que l’un soit plus réticent que l’autre. Si tel est votre cas, la règle n°1 est de ne pas forcer l’autre. Auriez-vous envie qu’on vous force à quelque chose ? Non ? Eh bien appliquez ce précepte. Si votre partenaire accepte à contrecœur, il risque non seulement d’être mal à l’aise et de passer un très mauvais moment, mais cela peut nuire à la relation de couple, or ce n’est pas le but. Essayez plutôt de lancer le sujet et expliquez votre propre vision du sexe. L’amour est bien plus fort et coucher avec quelqu’un d’autre ne veut pas dire trahir sa moitié.

Mon conseil : Vous pouvez simplement lui proposer une soirée dans un club libertin sans obligation de quelconque nature. Certains couples aimant simplement s’exhiber devant les autres sans donner dans le partage :’).


Pour conclure 

Tout d’abord, j’espère que mon retour d’expérience vous a été utile et qu’il a consolidé chez vous une certaine vocation quant à devenir libertin :). Pour résumer :

  • le libertinage peut se pratiquer seul, en couple ou à plusieurs.
  • à condition de vous conformer aux codes et obtenir l’assentiment de vos partenaires, tout est permis ou presque. 
  • si votre première expérience n’est pas probante, allez de l’avant et laissez votre sexualité s’exprimer pleinement,
  • la performance n’est pas une fin en soi, le libertinage étant bien plus que du simple sexe entre adultes consentants.

Le mot de la fin : si vous avez des questions à me poser, si vous souhaitez que je traite une thématique sur le libertinage en particulier dans un prochain article ou tout simplement vous souhaitez partager une expérience, l’espace commentaire est tout à vous.